rss F
Accueil du site > Actions de gestion > Projets en cours

Projets en cours

 imprimer imprimer ]

Ecodom 3E

Le projet "ECODOM 3E" (État des Connaissances sur les Données existantes et sur les Méthodes de lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes) s’étend sur 18 mois de 2021 à 2022 et est piloté par le Parc National avec le financement du Fonds Européen, l’État, et le Parc National de 153 750 euros. Objectifs : Améliorer la connaissance et le partage des données sur les EEE : → sur les travaux de lutte ; → sur les méthodes de lutte et itinéraires techniques ; → sur la capacité de régénération des habitats indigènes après travaux. Identifier les outils nécessaires à développer en Recherches et Développement : → pour améliorer et optimiser le partage d’informations et la bancarisation ; → pour évaluer l’efficacité des actions. Plan d’actions : Action A : État des lieux des données existantes sur les travaux (...)
lire la suite

Définir une stratégie partenariale de priorisation pour la lutte contre les espèces exotiques envahissantes animales menaçant la biodiversité terrestre indigène

La Réunion est particulièrement vulnérable aux espèces envahissantes. Elle héberge des écosystèmes uniques au niveau mondial constitués de nombreuses espèces endémiques pour lesquels les espèces invasives constituent une véritable menace. Sur la base d’une évaluation faite par l’IUCN sur le Bien « Pitons, Cirques et Remparts » dont le Parc national est gestionnaire, l’UNESCO a insisté sur l’importance qui doit être consacrée à la gestion des espèces envahissantes afin de préserver la valeur universelle exceptionnelle de ce Bien. Dans son projet d’établissement, financé par le Fonds européens, l’Etat, et le Parc National lui même à hauteur de 157 192 euros, le Parc national de la Réunion a identifié la lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes comme une priorité d’actions, avec 2 projets prioritaires : (...)
lire la suite

ADENORUN

À La Réunion aujourd’hui, les activités humaines et les menaces environnementales croissantes entraînent une dégradation de la qualité de l’eau et des habitats et une érosion de la biodiversité aquatique, affectant plus globalement le milieu marin et littoral. Il en devient nécessaire d’appréhender les variations de la biodiversité et entre autre, la présence d’espèces exotiques envahissantes dans ces milieux pour protéger les espèces endémiques. Afin d’y parvenir, la principale difficulté mais aussi la plus grande nécessité est d’avoir une vue d’ensemble sur les continuums terre-mer qui sont des systèmes complexes comprenant des interfaces et de nombreuses connexions entre les deux environnements. Avec cet objectif, le projet ADENORUN tend à identifier les paramètres biologiques susceptibles de marquer le (...)
lire la suite

Projet Incendies Maïdo

L’objectif de ce projet consiste à définir une stratégie de lutte opérationnelle contre les Espèces exotiques envahissantes sur les zones incendiées, qui soit partagée par l’ensemble des partenaires concernés. Ces actions finement cartographiées doivent ensuite permettre que la reconstitution des habitats brûlés par l’incendie des Hauts sous le Vent de l’île de La Réunion s’engage le plus efficacement possible en limitant ou écartant les principales espèces exotiques envahissantes s’étendant sur le site. Pour se faire une diagnostic précis sera réalisé sur la base de photos aériennes et de relevés terrain. Le programme de restauration lié à la lutte contre les EI pourra se mettre en place le plus tôt possible. Cette stratégie permettra de dégager des moyens dédiés adaptés et de coordonner l’ensemble des actions (...)
lire la suite

Projet DAUPI

Démarche Aménagement Urbain et Plantes Indigènes(DAUPI) - CBNM « Ce projet vise à développer des outils adaptés au transfert d’une capacité d’expertise technique et scientifique à travers une démarche compatible avec le respect des espèces dans leurs milieux naturels selon le plan d’actions ci-dessous qui se décompose en deux étapes : Proposer une démarche participative partagée, encadrée et coordonnée ;Fournir aux professionnels des outils permettant de choisir et produire des espèces indigènes adaptées pour des aménagements urbains et péri-urbains ; Renforcer un réseau d’arboretums sur le territoire pour répondre à la demande en semences d’espèces indigènes ; Elaborer une charte d’utilisation de ces espèces avec la création d’une labelisation (marque déposée) Développer une plate-forme WEB dédiée à la DAUPI (...)
lire la suite

Projet ENS de Bois-Blanc

Programme de restauration écologique sur le massif volcanique du Piton de la Fournaise, au sein de l’espace naturel sensible de Bois Blanc : restauration de la biocapacité et valorisation économique et sociale de deux espèces exotiques envahissantes. (Mairie de Sainte-Rose) « La finalité du projet vise à la restauration des capacités écologiques de l’espace naturelsensible de Bois Blanc, au sud de la commune de Sainte-Rose, en luttant contre deux espèces invasives : une Acanthaceae (Sanchezia speciosa) et un arbre nommé le jam-rosat (Sygyzium jambos). » Lire la suite : Fiche-presentation_Projet_StRose (format PDF - 287.8 (...)
lire la suite

CAPDOM

Le programme « Life+ Cap DOM » vise à offrir des moyens humains, techniques et financiers pour agir concrètement et rapidement en faveur des oiseaux et des habitats menacés des DOM. Il propose des actions expérimentales, innovantes et reproductibles. Dans le cadre de ce projet des actions de lutte contre les rats sont mis en œuvre à La Réunion sur le site de La Roche-écrite pour la protection du Tuit-Tuit. Un séminaire sur la lutte à grande échelle contre le rat a été organisé à La Réunion en septembre 2012 : Séminaire : lutte contre (...)
lire la suite

COREXERUN

COnservation, REstauration et reconstitution des habitats semi-XErophile de la RéUNnion : ce projet d’envergure bénéficie d’un financement LIFE+ de la Commission Européenne et d’un partenariat local important. Débuté en janvier 2009, il vise à restaurer et reconstituer, au niveau de la Grande Chaloupe, une partie de forêt semi-sèche quasi disparue sur le territoire. Une lutte importante contre les espèces végétales invasives y est réalisé, en préalable des actions de restauration. Le séminaire de restitution du projet européen Life+ Corexerun s’est tenu du 2 au 6 juin 2014 à St-Denis. Pour vous permettre de suivre les échanges entre les professionnels de l’environnement de La Réunion et d’autres territoires d’Outre-mer (îles de l’Océan Indien, Nouvelle Calédonie, Polynésie, Guyane…), des interviews ont été (...)
lire la suite