rss F

Analyses de Risques (ARI)

 imprimer imprimer ]

Analyse de risques sur une sélection de mammifères terrestres exotiques (ONCFS, 2011)

En milieux insulaires, les invasions biologiques sont la principale cause de perturbation des écosystèmes et de perte de la biodiversité. Les espèces exotiques envahissantes représentent ainsi une grande menace pour de nombreuses espèces en danger d’extinction. La prévention de l’introduction de nouvelles espèces invasives et le contrôle de celles déjà présentes sont donc des éléments essentiels à prendre en compte pour la mise en œuvre efficace de plans de conservation d’espèces menacées et le maintien en bonne santé des écosystèmes. En outre, au regard de l’importance de la biodiversité de l’outre-mer français, la conservation des écosystèmes insulaires est d’une importance primordiale. Pour les mammifères terrestres, le présent rapport se donne pour objectif de contribuer à l’action du Plan Opérationnel de (...)
lire la suite


Analyse de risques sur une sélection d’arthropodes terrestres exotiques (Micropoda, 2019)

Une évaluation sommaire des risques d’invasions des milieux naturels de La Réunion par des espèces exotiques d’arthropodes terrestres (i.e. non marins) est proposée pour une liste de 2 876 espèces. L’analyse est basée sur une liste primaire du GRIIS (Global Register of Introduced and Invasive Species) qui rassemble près de 6 300 cas d’introduction - fortuite ou volontaire - rapportés d’espèces exotiques dans le monde, auxquels nous avons ajouté environ 250 autres espèces d’intérêt pour La Réunion. Une attention particulière a été portée aux espèces déjà réglementées à l’importation et susceptibles d’être importées hors de ce cadre (animaleries, marchandises, lutte biologique ...). Un ensemble de 12 critères est renseigné au mieux pour toutes les espèces. Ces critères portent sur les différentes caractéristiques (...)
lire la suite


Analyse de risques sur une sélection d’oiseaux exotiques (SEOR, 2011)

La présente étude vise à établir une proposition de liste d’espèces d’oiseaux qui pourraient faire l’objet d’une interdiction à La Réunion au titre de l’article 411-3 du Code de l’Environnement et destinée à renforcer les processus de biosécurité dans l’île. Conformément aux recommandations du comité français de l’IUCN et au vu de la spécificité des départements d’outre-mer liée à la fragilité des milieux naturels insulaires, il est actuellement envisagé de procéder par liste positive. À ce tire, toutes les allochtones non domestiques devraient faire l’objet d’une interdiction stricte d’introduction dans le milieu naturel. Toutefois, une liste positive d’espèces ne présentant potentiellement aucun danger pour le milieu naturel réunionnais pourrait être établie afin de permettre leur introduction. Cette liste positive (...)
lire la suite


Analyse de risques sur une sélection de reptiles exotiques terrestres (NOI, 2012 et 2015)

Il est aujourd’hui largement reconnu que les invasions biologiques représentent la première menace qui pèse sur les écosystèmes insulaires, l’introduction d’espèces allogènes pouvant nuire à la biodiversité de différentes manières : perturbations des écosystèmes, compétition avec les espèces locales, prédation. Or, depuis les années 1990, le nombre d’animaux exotiques importés à La Réunion a largement augmenté et plusieurs espèces issues d’élevage se sont déjà naturalisées dans les milieux naturels. Au regard du caractère unique de la biodiversité réunionnaise, il apparaît plus que souhaitable d’interdire, à l’aide d’outils réglementaires, toute espèce exotique susceptible d’occasionner des perturbations graves en cas d’introduction dans la Nature. L’objectif de la première étude présentée ici est de fournir un état (...)
lire la suite


Analyse de risques sur une sélection d’espèces animales exotiques d’eau douce (ARDA, 2011)

L’île de La Réunion abrite une biodiversité indigène importante, caractérisée par un taux d’endémisme fort. Ses milieux aquatiques continentaux, soit les cours et plans d’eau, abritent des assemblages spécifiques uniques au monde et particulièrement fragile. Dans ce milieu insulaire isolé, l’introduction d’espèces exotiques peut gravement nuire à l’équilibre des écosystèmes. L’expertise menée ici est réalisée sur la base des connaissances actuelles sur les espèces piscicoles (poissons et macro-crustacés) des eaux douces réunionnaises et sur leur environnement. Elle s’appuie essentiellement sur des données d’inventaires faunistiques existants, permettant d’établir une liste actualisée des espèces exotiques, présentes ou potentiellement présentes, à ce jour, dans les cours et plans d’eau de La (...)
lire la suite