rss F

Veuve dominicaine

3 janvier 2022 imprimer imprimer ]

Veuve dominicaine

NOM SCIENTIFIQUE : Vidua macroura

TYPE BIOLOGIQUE : Ordre des Passeriformes, Famille des Viduidae

STATUT A LA REUNION : Potentiellement envahissante, REGLEMENTEE

La veuve dominicaine est un oiseau de petite taille, mesurant de 12 à 13 cm pour un poids de 14 à 19 grammes. Le plumage du mâle présente une importante variation saisonnière. En dehors de la période de reproduction il ressemble à celui de la femelle : dessus brun clair strié de sombre, dessous blanchâtre, sommet de la tête strié de bandes brun noir, bec conique rose rouge. En période de reproduction, le mâle présente un plumage noir brillant sur la calotte et le dessus du corps ; celui-ci est blanc sur les parties ventrales et la gorge. Il se pare de longues rectrices noires (environ 20 cm), son bec devient rouge écarlate. Cette espèce peut vivre en groupe de plusieurs dizaines d’individus, y compris en association avec d’autres espèces introduites comme le Bec rose (Estrilda astrild) et le Coutil (Lonchura punctulata).
ALERTE

Espèce à large répartition originaire d’Afrique, où elle couvre une grande partie de l’Afrique subsaharienne. Cette espèce a notamment été introduite en Californie (États-Unis), à Puerto Rico, à Singapour et au Japon. L’espèce a également été signalée en Guadeloupe, en Floride... Probablement introduite à Mayotte à la fin 19ème siècle, elle y a disparu aujourd’hui. Introduite dans les années 1990, à partir d’individus vraisemblablement échappés d’une volière dans l’Ouest. Si l’espèce semblait très localisée à cette époque, elle est aujourd’hui en expansion et est de plus en plus présente sur le littoral de l’île. Elle est également mentionnée dans les hauts à l’Entre-deux, au Brûlé et au Tampon.

L’introduction de la Veuve dominicaine dans les milieux naturels de La Réunion est interdite, par l’arrêté ministériel du 9 février 2018.

Si vous observez Vidua macroura en milieu naturel n’hésitez pas à faire un signalement en ligne en suivant ce lien.
Si un individu se trouve chez vous, il faut l’éradiquer au plus vite.

Pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter au 02 62 40 26 28 ou à l’adresse mail laurence.provot@developpement-durable.gouv.fr.