rss F
Accueil du site > GEIR > Les Actus du GEIR > Les Portraits > Travailleur à bec rouge

Travailleur à bec rouge

3 janvier 2022 imprimer imprimer ]

Travailleur à bec rouge

NOM SCIENTIFIQUE : Quelea quelea

TYPE BIOLOGIQUE : Ordre des Passeriformes, Famille des Ploceidae

STATUT A LA REUNION : Potentiellement envahissante, REGLEMENTEE

Le Travailleur à bec rouge est un oiseau de petite taille, mesurant environ 12 cm pour un poids de 15 à 26 grammes. En dehors de la période de reproduction, mâles et femelles arborent un plumage brun-beige et un bec de couleur rouge.
En période de reproduction, le plumage des mâles et des femelles adultes diffèrent. Les colorations des mâles reproducteurs sont variables, ils peuvent présenter un masque facial noir et une poitrine roussâtre teintée de rose. La
femelle présente un bec de couleur jaune. Cette espèce grégaire et très sociable peut former des groupes de plusieurs millions d’individus. Elle dort, se nourrit et se déplace au sein d’immenses groupes D’individus.
ALERTE

Espèce originaire des zones sèches de l’Afrique subsaharienne. Le Travailleur à bec rouge est considéré comme l’un des oiseaux sauvages les plus abondants au monde. Depuis les années 1980 son aire de répartition est en expansion, en particulier en Afrique du Sud. A l’heure actuelle La Réunion est le seule île au monde où l’espèce aurait été introduite et se reproduirait. La présence d’individus, probablement échappés de captivité, a néanmoins déjà été signalée à Singapour et aux États-Unis. Cet oiseau a été signalé pour la première fois à La Réunion au tout début des années 2000. La raison de son introduction n’est pas connue. La première colonie a été mentionnée en 2001 dans l’Ouest de l’île, à la Pointe-au-Sel. L’espèce a aujourd’hui colonisé le littoral de l’île, de Saint-Denis à Saint-Joseph.

L’introduction du Travailleur à bec rouge dans les milieux naturels de La Réunion est interdite, par l’arrêté ministériel du 9 février 2018.

Si vous observez Quelea quelea en milieu naturel n’hésitez pas à faire un signalement en ligne en suivant ce lien.
Si un individu se trouve chez vous, il faut l’éradiquer au plus vite.

Pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter au 02 62 40 26 28 ou à l’adresse mail laurence.provot@developpement-durable.gouv.fr.