rss F
Accueil du site > GEIR > Les Actus du GEIR > Les Portraits > Le Gecko vert de Maurice

Le Gecko vert de Maurice

3 janvier 2022 imprimer imprimer ]

Le Gecko vert de Maurice

NOM SCIENTIFIQUE : Phelsuma cepediana

TYPE BIOLOGIQUE : Ordre des Squamates, Famille des Gekkonidae

STATUT A LA REUNION : Potentiellement envahissante, REGLEMENTEE

C’est un gecko de taille moyenne (Longueur max. : 14 cm), de coloration générale vert
Clair et de coloration dorsale vert-bleu avec quelques taches rouges plus ou
moins larges. Une large tache rouge est toujours visible entre les
deux yeux. C’est un gecko diurne et arboricole. Ils sont territoriaux, donc peuvent être agressifs au détriment de leurs
congénères et des autres phelsumes.
ALERTE

Espèce endémique de l’Ile Maurice. Sur l’Ile Maurice, il est largement répandu,
à l’exception des zones les plus sèches. Il a été introduit à Madagascar et à
Rodrigues (Port Mathurin). Le gecko vert de Maurice a été introduit à Sainte Marie (pépinières de La Mare) vers
1960. Dans les années 1970, il a également été relâché à La Montagne (Saint Denis).
La population de La Mare a disparu vers 1990. En fonction des auteurs, cette
disparition est attribuée à des traitements agricoles ou aux effets de plusieurs
cyclones successifs à la fin des années 1980. Aujourd’hui, aucune population
reproductrice n’est connue sur l’île.
Son introduction sur le territoire de La Réunion est interdite selon l’Arrêté du 28 juin 2021.

Son introduction dans le milieu naturel de La Réunion est interdite selon l’Arrêté du 9 février 2018. Tous les Phelsumas exotiques sont interdits d’introduction à La Réunion (AP N°05-1777 modifié).
Province Sud de Nouvelle Calédonie : tous les Phelsumas figurent sur la liste des animaux exotiques envahissants (Art. 250-2 du Code de l’Environnement). Annexe 2 de la CITES et annexe B de la réglementation communautaire.

Si vous observez Phesulma cepediana en milieu naturel n’hésitez pas à faire un signalement en ligne en suivant ce lien.
Si un individu se trouve chez vous, il faut l’éradiquer au plus vite.

Pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter au 02 62 40 26 28 ou à l’adresse mail laurence.provot@developpement-durable.gouv.fr.