rss F

Bambou sacré

3 janvier 2022 imprimer imprimer ]

Bambou sacré

NOM SCIENTIFIQUE : Nandina domestica

TYPE BIOLOGIQUE : Ordre des Ranunculales, Famille des Berberidaceae

STATUT A LA REUNION : Espèce exotique non envahissante (mais potentiellement envahissante), INTERDITE

C’est un arbuste dressé à croissance lente. Il peut atteindre 2m de hauteur. Il est composé par de nombreuses tiges non ramifiées qui proviennent directement des racines, ce qui rappelle la structure du bambou. C’est la seule espèce du genre à ce jour. Elle est généralement dioïque mais il existe des plants hermaphrodites. Toute la plante est toxique. La plante se développe sous un climat doux (ensoleillée et à l’abris du vent), avec une terre fraîche mais bien drainée. Elle tolère les sols pauvres mais n’aime pas les sols calcaires. Très sensible à la sécheresse. Elle résiste au froid, jusqu’à -15°C.
ALERTE

L’espèce s’est naturalisée dans l’Est de l’Amérique du Sud. Elle est considérée comme invasive dans le Sud-Est des États-Unis, notamment en Floride où elle se propage en milieu naturel. Elle est inscrite dans la liste des plantes invasives de Floride. La plante n’a pas été observée à ce jour sur le territoire mais l’impact négatif potentiel évalué est haut : il y a un risque de modification de l’écosystème dans lequel il se trouve et de compétition avec les espèces.

Il est interdit de laisser prospérer sans contrôle cette espèce sur le territoire de La Réunion, selon l’arrêté ministériel du 9 février 2018. Depuis le 11 avril 2019, cette espèce est interdite d’introduction sur le territoire de La Réunion, y compris en transit sous surveillance douanière, d’introduction dans le milieu naturel, de détention, de transport, de colportage, d’utilisation, d’échange, de mise en vente, de vente ou d’achat de spécimens vivants selon l’arrêté du 1er avril 2019 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces végétales exotiques envahissantes sur le territoire de La Réunion.

Si vous observez Nandina domestica en milieu naturel n’hésitez pas à faire un signalement en ligne en suivant ce lien.
Si un individu se trouve chez vous, il faut l’éradiquer au plus vite.

Pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter au 02 62 40 26 28 ou à l’adresse mail laurence.provot@developpement-durable.gouv.fr.