rss F

Robinier faux-acacia

2 décembre 2019 imprimer imprimer ]

Robinier faux-acacia

NOM SCIENTIFIQUE : Robinia pseudoacacia

TYPE BIOLOGIQUE : Ligneuse, Ordre des Fabales, Familles des Fabaceae

STATUT A LA REUNION : Espèce exotique potentiellement envahissante INTERDITE

Robinia pseudoacacia est une espèce d’arbre, d’origine nord americaine, introduit en france en 1601 et connue sous le nom de « Robinier faux-acacia ».

C’est un arbre mélifère pouvant atteindre 30 mètres de haut. Ses fleurs sont blanches, en grappes parfumées qui font le bonheur des insectes pollinisateurs. Les fruits sont des gousses applaties, caracteristique des fabacées, contenant de 4 à 12 graines.

La distance de propagation des graines par le vent est relativement faible (moins de 100 mètres) en raison de leur poids élevé. Mais le robinier compense cet inconvénient au moyen de deux mécanismes. L’espèce fleurit rapidement (dés l’âge de six ans) et ses graines peuvent germer 30 ans après la floraison. Cependant, pour la germination, les graines ont besoin de beaucoup de soleil.

Sa croissance rapide, sa capacité de multiplication végétative importante (rejets de souche et drageonnage), sa production abondante de graines toxiques, sa capacité à fixer l’azote atmosphérique et la toxicité de son bois et de ses feuilles en font une espèce pionnière compétitive capable de modifier profondément les phytocénoses locales.
Bien qu’il s’agisse d’un arbre privilégié dans la foresterie et représentant une alternative aux bois tropicaux importés, le robinier est généralement considéré comme très envahissant sur son aire européenne de répartition, empêchant la croissance des autres plantes notamment par concurrence à la pollinisation et par sa capacité à la fixation symbiotique de l’azote, qui a un effet fertilisant et peut entraîner la disparition des espèces de sols pauvres.

ALERTE

Robinia pseudoacacia est considéré comme une espèce envahissante en France, Allemagne, Slovaquie, Italie du Nord, Pologne, Pays-Bas, Suisse, Hongrie, Grèce, Chypre. Ailleurs, on le trouve également en Turquie, en Israël, en Australie et en Nouvelle-Zélande. C’est donc une espèce hémérochore, c’est à dire transportée volontairement ou involontairement par l’homme, pour la culture.

Sur notre île, on ne se sait pas encore si elle a colonisé le milieu naturel mais elle commence à être observée dans les jardins des particuliers.

Aucune étude n’a été menée à ce jour pour déterminer les impacts du Robinier faux-acacia sur les milieux naturels réunionnais. Mais ailleurs dans le monde, l’envahissement en milieu naturel par le Robinier faux-acacia conduit, suite à la fixation d’azote atmosphérique, à des communautés végétales riches en espèces nitrophiles (ronce, gaillet, orties) comportant elles-mêmes un grand nombre d’espèces exotiques. Ceci conduit à des forêts très pauvres en espèces et dominées par une flore banale (Muller, 2004 ; Fried, 2012).

Elle fait partie des espèces interdites par le nouvel arrêté ministériel de niveau 2 publié le 11 avril 2019 à La Réunion. Il est donc prohibé de vendre, d’acheter et d’échanger cette espèce.

Si vous observez le Robinier faux-acacia en milieu naturel n’hésitez pas à faire un signalement en ligne en suivant ce lien.

Si un individu se trouve chez vous, il faut l’éradiquer au plus vite.

Pour toutes informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter au 02 62 94 76 40.