rss F
Accueil du site > Espèces Invasives > Les Portraits > Crevette rouge cerise ou Crevette Red Cherry

Crevette rouge cerise ou Crevette Red Cherry

24 août 2018 imprimer imprimer ]

Crevette rouge cerise ou Crevette <i>Red Cherry</i>

NOM SCIENTIFIQUE : Neocaridina heteropoda var. Red (Liang, 2002)

TYPE BIOLOGIQUE : Crustacé, Ordre des Décapodes, Famille des Atyidés

STATUT A LA REUNION : Espèce exotique potentiellement envahissante

Originaire d’Asie, la crevette Red Cherry est commercialisée dans le monde entier, car très populaire chez les aquariophiles. Les adultes sont des crevettes d’une taille avoisinant les 2 cm, dont la carapace arbore une couleur allant de l’orange clair au rouge sang. Inféodées au milieu aquatique, elles ont un appétit très vorace et se nourrissent de détritus et d’algues. Pouvant vivre jusqu’à 18 mois, la crevette Red Cherry se reproduit tout au long de l’année. Les femelles portent des grappes de 30 à 50 œufs sous leur abdomen, qui écloront après une vingtaine de jours. Les larves sont d’abord translucides avant de prendre la couleur rouge caractéristique de cette variété de crevette après quelques semaines.

ALERTE

À La Réunion, Neocaridina heteropoda var. Red a été récemment observée sur la Rivière du Mât, en amont du barrage Bengalis, ayant probablement été lâchée dans la nature. Les populations observées sont très importantes, notamment dans les zones lentiques, c’est-à-dire des les eaux calmes, avec un faible courant. Elles affectionnent particulièrement les zones envahies par la végétation aquatique, dont elles se servent comme refuge.

Des dégâts de la crevette Red Cherry sur l’environnement aquatique n’ont pas encore été démontrés. Néanmoins, cette crevette très vorace pourrait entrer en compétition pour les ressources avec les espèces de crustacés indigènes au régime alimentaire proche (ex. chevaquine Atyoidea serrata). La crevette Red Cherry est également susceptible de transporter des vers parasites, impliquant un risque d’infection encore à déterminer pour les crevettes indigènes du même type. En outre, cette espèce, qui n’est pas référencée comme invasive à l’heure actuelle, apparaît comme telle au vu de son caractère très prolifique.

Si vous observez cette crevette dans d’autres cours d’eau ou mares de l’île, vous pouvez faire un signalement ou contacter la FDAAPPMA au 02.62.91.32.48.

L’idéal est de prendre en photographie des crevettes adultes, si possible de près, et de noter la date, le lieu et le cours d’eau où a été réalisée l’observation. Ces informations sont indispensables pour confirmer l’identification de l’espèce de crevette.

Pour rappel, à compter de 2018, il est interdit d’introduire, en les laissant prospérer sans contrôle, des espèces sauvages, non indigènes de La Réunion

Pour plus d’informations sur la réglementation en vigueur, vous pouvez consulter ce diaporama.