rss F

"African Dream Herb"

9 novembre 2018 imprimer imprimer ]

"African Dream Herb"

NOM SCIENTIFIQUE : Entada rheedei

TYPE BIOLOGIQUE : Liane, Ordre des Fabales, Famille des Fabacées

STATUT A LA REUNION : Espèce exotique potentiellement envahissante

Largement distribuée dans les pays de l’océan Indien, Entada rheedei est une liane poussant dans les zones proches de l’océan, le long des plages, côtes et sur les berges des rivières. Ses graines sont épaisses et voyagent souvent dans l’océan durant des années avant de pouvoir prendre racine : une fois installée, la liane encercle rapidement les arbres avoisinants et croît vers le ciel. Entada rheedei est ainsi capable d’étouffer littéralement les boisements et fourrés sur lesquels elle s’implante, ce qui n’est pas sans rappeler le comportement de la liane papillon (Hiptage bengalensis).

ALERTE

À La Réunion, Entada rheedei est observée sur les remparts de la Ravine du Chaudron. Elle aurait été introduite par l’intermédiaire d’une graine perdue ou jetée, et qui aurait germé, du fait du positionnement de l’observation, en bordure d’un sentier proche d’un quartier urbanisé. Aucune inflorescence ou fruit n’ayant été observé, l’hypothèse a été émise qu’elle se reproduisait de façon végétative à ce jour à La Réunion.

De part son mode de croissance, Entada rheedei peut causer l’effondrement de la canopée sous son poids dans les massifs forestiers et impacter la régénération et la structure des écosystèmes. Elle étouffe ainsi les boisements et fourrés sur lesquels elle s’implante, ce qui n’est pas sans rappeler le comportement de la liane papillon, Hiptage bengalensis.

Si vous observez cette plante dans d’autres ravines ou lieux de l’île, vous pouvez faire un signalement.

L’idéal est de prendre en photographie la plante, si possible de près pour l’identification de l’espèce ainsi que de loin pour une bonne estimation de l’état d’invasion, et de noter la date, le lieu et l’endroit où a été réalisée l’observation.

Pour rappel, cette espèce est considérée comme envahissante dans d’autres régions du monde, comme au Bangladesh, où elle constitue une véritable menace pour le milieu forestier.

Au titre de l’arrêté ministériel du 9 février 2018, il est interdit d’introduire, en les laissant prospérer sans contrôle, des espèces végétales exotiques envahissantes dans les milieux naturels de La Réunion.

Il est donc interdit d’introduire des graines ou des jeunes plants d’Entada rheedei dans le milieu naturel.