rss F
Accueil du site > En pratique > Acquisition de connaissances > Analyses de Risques (ARI) > Analyse de risques sur une sélection d’oiseaux exotiques (SEOR, (...)

6 mai 2019 imprimer imprimer ]

Analyse de risques sur une sélection d’oiseaux exotiques (SEOR, 2011)

La présente étude vise à établir une proposition de liste d’espèces d’oiseaux qui pourraient faire l’objet d’une interdiction à La Réunion au titre de l’article 411-3 du Code de l’Environnement et destinée à renforcer les processus de biosécurité dans l’île.

Conformément aux recommandations du comité français de l’IUCN et au vu de la spécificité des départements d’outre-mer liée à la fragilité des milieux naturels insulaires, il est actuellement envisagé de procéder par liste positive. À ce tire, toutes les allochtones non domestiques devraient faire l’objet d’une interdiction stricte d’introduction dans le milieu naturel. Toutefois, une liste positive d’espèces ne présentant potentiellement aucun danger pour le milieu naturel réunionnais pourrait être établie afin de permettre leur introduction. Cette liste positive concerneraient les espèces pouvant être détenues par les particuliers en volière mais aussi les espèces chassables déjà présentes dans le milieu naturel réunionnais, en tenant compte des connaissances actuelles et de la réglementation préexistante.

Pour établir cette liste, nous avons pris en considération les espèces d’oiseaux exotiques couramment présentes dans les volières privées et les animaleries de l’île, et complété cette liste en fonction des résultats des enquêtes réalisées aurprès des éleveurs et importateurs d’oiseaux à La Réunion. Pour chaque espèces, nous avons procédé à une analyse de risque et précisé si elle pouvait être autorisée à al vente, dans la mesure où elle ne représente pas de danger connu ou potentiel pour le milieu naturel. Dans le cas contraire, un argumentaire sur la base de publications scientifiques et des entretiens permet de motiver son interdiction éventuelle.

Les espèces à inscrire sur cette liste négative ont donc également fait l’objet d’une analyse de risque. Il s’agit d’espèces déjà signalées comme envahissantes sur le territoire ou présentant un risque pour les espèces indigènes, d’espèces présentes sur le territoire et dont le caractère envahissant ou impactant a été démontré dans d’autres pays, dans des conditions similaires, ou encore des espèces absentes du territoire, reconnues comme envahissantes ou impactantes dans d’autres pays aux conditions similaires, qui ont de fortes chances d’être introduites à La Réunion et qui sont susceptibles de devenir envahissantes.


Documents à télécharger
 ARI Oiseaux (SEOR, 2011) (PDF – 1.4 Mo)