rss F
Accueil du site > Dossiers Thématiques > Lutte biologique > Enquête sur la méthode biologique "classique"

8 février 2022 imprimer imprimer ]

Enquête sur la méthode biologique "classique"

Le contrôle biologique dit “classique” (CBC) est un outil de gestion des espèces invasives qui consiste en l’introduction d’un agent de contrôle biologique provenant de la zone d’origine de la plante invasive dans le milieu colonisé par cette plante. Pourtant, cette méthode reste rarement utilisée dans la gestion des plantes exotiques envahissantes en France et en Europe ; elle est surtout limitée à la gestion des nuisibles. Des questionnements subsistent sur cette technique, probablement dû au manque de communication. Afin d’en mesurer l’ampleur, Vincent Lesieur a publié en décembre 2021 une enquête faite auprès de 400 acteurs de la filière gestion de PEE répartis en 3 groupes (Agriculteur, Gestionnaires et Scientifiques).

Il en ressort que 71 % des personnes questionnées ne connaît pas le CBC ; parmi ceux qui ont déclaré le connaître, seul 6 % en a entendu parler via les médias et 72 % d’entre eux disent n’être pas suffisamment informé sur cette technique. La majorité des interrogés juge la méthode risquée mais plus de la moitié des participants a déclaré être d’accord pour utiliser au moins un des agents de CBC.

Aussi, il a été demandé aux participants de citer les espèces de plante les plus problématiques selon eux. 7 des espèces citées sur 10 ont fait, ou font l’objet d’un programme CBC ailleurs qu’en France avec des résultats promettant un potentiel intéressant.

Cette enquête confirme que la faible utilisation de cette méthode est liée au manque de connaissances sur celle-ci. Pour réduire les possibles réticences des acteurs de la filière de gestion de PEE, il faudrait entre autre communiquer sur les méthodes d’évaluation des risques avant introduction d’un agent de CBC et aussi sur la fiabilité de ces méthodes d’évaluation.

Toute fois, la majorité des participants se dit favorable au développement d’un tel programme de recherche en France.

De façon générale, la promotion de cette méthode pourrait encourager les décideurs politiques, avec le soutien des acteurs de la filière et du grand public, à financer les recherches et ouvrir cette porte en France.

Vous pouvez retrouver les détails de cette enquête ici.