rss F

4 août 2022 imprimer imprimer ]

Ecodom 3E

Le projet "ECODOM 3E" (État des Connaissances sur les Données existantes et sur les Méthodes de lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes) s’étend sur 18 mois de 2021 à 2022 et est piloté par le Parc National avec le financement du Fonds Européen, l’État, et le Parc National de 153 750 euros.

Objectifs :

  • Améliorer la connaissance et le partage des données sur les EEE :
    → sur les travaux de lutte ;
    → sur les méthodes de lutte et itinéraires techniques ;
    → sur la capacité de régénération des habitats indigènes après travaux.
  • Identifier les outils nécessaires à développer en Recherches et Développement :
    → pour améliorer et optimiser le partage d’informations et la bancarisation ;
    → pour évaluer l’efficacité des actions.

Plan d’actions :

  • Action A : État des lieux des données existantes sur les travaux de lutte menées - Proposition d’outils pour optimiser la bancarisation et le partage des données et pour évaluer l’efficacité d’actions.
  • Action B : État de la connaissance et partage des méthodes de lutte contre les plantes exotiques envahissantes les plus préoccupantes et régénération naturelle des habitats.

Partenaires :

  • Financement : Région Réunion, DEAL Réunion
  • Techniques : CBN-CPIE de Mascarin, Conseil Départemental de La Réunion, DEAL Réunion, ONF Réunion, SPL EDDEN, NOI, AVE2M, CEDTM, Mairie de la Possession, Marie de Saint-Paul, CIVIS, Conservatoire du Littoral, association SCABE et OCRE et IRI, Réserve Naturelle de l’Etang Saint-Paul, ARMEFLHOR, CYATHEA-ECOMED, ECODDEN, BIOTOPE, ENVIROTECH, UICN France, SREPEN, CIRAD Réunion
  • Autres consultés : Mairie du Tampon, APLAMEDOM, SAFER, 5000 pié d’bwa, DAAF, Nuage Elagage, ROCS, ...



RESULTATS du programme :


Le projet Ecodom 3E s’est conclus le 7 juillet 2022 avec la tenue de la réunion de fin du projet qui a rassemblé près de 35 personnes. Une cartographie des actions de lutte et de restauration, un cahier des charges de l’outil de bancarisation des actions de lutte et des fiches de reconnaissance de plantule d’indigènes ont été produits, ainsi que 20 fiches de lutte contre certaines plantes exotiques envahissantes. Enfin un protocole d’évaluation des actions de lutte (protocole SEAL) a été mis en place.
La dynamique inter-partenariale mise en place sera poursuivie au sein du Copil et GT Lutte intégré animé par la Parc National. Les livrables devraient être disponibles pour le mois de septembre.



Cartographie des actions de lutte et de restauration à la Réunion